Audit SEO : 31 critères pour un meilleur référencement

SEO PowerSuite
Envoi
Note des lecteurs : 5 (2 votes)

Le SEO est un domaine très vaste et il y a beaucoup de choses à prendre en compte au moment de faire un audit SEO de son site.

Nous allons voir 31 critères SEO à analyser pour être sûr que votre site est optimisé, peut être indexé correctement par Google et ne présente aucun problème particulier.

Faire ce genre d’audit SEO vous permettra ainsi d’améliorer votre référencement naturel.

Audit SEO

Je vais spécifiquement me concentrer sur les critères on-page, que j’ai répartis dans sept catégories :

  1. Indexation et navigation
  2. Redirections
  3. Codage et facteurs techniques
  4. URL
  5. Liens
  6. Images
  7. Titres et méta descriptions

Vérifier l’ensemble de ces critères en faisant un audit SEO manuel est bien sûr possible, mais cela prendrait beaucoup de temps.

Heureusement, des outils existent pour nous faciliter la tâche.

Personnellement, j’utilise Website Auditor de la suite de logiciels de référencement SEO PowerSuite, mais d’autres logiciels peuvent le faire, notamment SEMrush.

Il analyse l’ensemble de votre site pour un audit SEO on-page complet : HTML, CSS, JS, liens, images, etc., et peut également voir votre site en fonction de vos réglages robots.txt, c’est-à-dire de la même manière que Google.

Vous pouvez donc vous focaliser sur ce qui a un réel impact sur votre SEO.

Website Auditor se démarque car il vous indique directement les problèmes potentiels, ainsi que la marche à suivre pour les régler.

Ça permet de gagner un temps fou, surtout si vous avez plusieurs sites à analyser.

Website Auditor global

Website Auditor est gratuit – vous pouvez le télécharger ici.

La version gratuite a cependant des limitations, et si vous souhaitez pouvoir enregistrer vos projets pour un suivi dans le temps, si vous devez faire un audit SEO de plus d’un site ou si vous comptez l’utiliser pour des rapports clients, vous devrez passer à l’édition Pro.

Comme je vous l’ai dit, cet outil fait partie de la suite de logiciels SEO PowerSuite, qui inclut également :

  • SEO SpyGlass, pour accéder à l’ensemble de vos backlinks, ou ceux de vos concurrents
  • Rank Tracker, pour la recherche de mots clés et le suivi de vos positions dans les résultats de recherche
  • LinkAssistant, pour trouver des opportunités de liens

Ils sont tous téléchargeables gratuitement.


Alors, quels sont les critères importants lors d’un audit SEO ?

Audit SEO #1 – Indexation et navigation

Erreurs 4xx

Il est important de vérifier que votre site n’a aucun lien brisé – d’abord pour que Google puisse l’indexer correctement, et ensuite pour que les utilisateurs ne rencontrent aucun problème de navigation.

Website Auditor indique directement les liens posant problème, ainsi que leur emplacement sur votre site.

Website Auditor 404

Erreurs 5xx

Ces erreurs sont renvoyées lorsque le serveur rencontre un problème, c’est-à-dire qu’une requête valide a été effectuée par le client, mais le serveur ne peut y répondre.

Comme les erreurs 4xx, elles impactent l’expérience utilisateur et potentiellement votre référencement.

Cependant, elles sont généralement temporaires (l’erreur 503 par exemple peut être due à une maintenance du serveur, auquel cas les moteurs de recherches réessayeront d’accéder au site rapidement).

Il est important de veiller à ce qu’elles ne signalent pas un problème plus important.

Configuration de la page 404

Avoir une page 404 personnalisée peut permettre de retenir les utilisateurs sur votre site, notamment en les réorientant, là où une page de base les informant uniquement de l’erreur leur sera moins utile.

Comme le préconise Moz, une page 404 optimisée doit contenir :

  1. Une notification pour informer l’utilisateur que cette page n’existe pas
  2. Un formulaire de recherche
  3. Un système de navigation simple pour que les utilisateurs puissent trouver rapidement ce qu’ils cherchaient
  4. Un lien vers la page d’accueil

Website Auditor Page 404

Robots.txt

Votre fichier robots.txt est un fichier texte à la racine de votre site.

Il sert à dire aux moteurs de recherche où ils peuvent et ne peuvent pas se rendre sur votre site.

Par exemple pour les blogs WordPress, il peut être judicieux d’interdire l’accès à /wp-admin/.

Pour se faire, vous devez respecter une syntaxe particulière :

User-agent: *
Disallow: /wp-admin/

Robots.txt

Plan de site

Le plan de site en .xml sert à communiquer directement avec les moteurs de recherche, à les alerter de tout contenu nouveau ou modifié afin qu’il soit indexé plus rapidement.

En gros, il doit contenir toutes les pages que vous souhaitez indexer.

Pour les blogs WordPress, je vous conseille d’utiliser le plugin Yoast SEO qui se charge de créer un sitemap.

Ensuite, vous devrez donner l’URL de votre sitemap à Google via la Search Console, afin qu’il soit pris en compte.

Google Search Console Sitemap

Pages en noindex

Cette catégorie devrait normalement confirmer le contenu de votre fichier robots.txt, en indiquant les pages que vous n’autorisez pas les moteurs de recherche à indexer.

Vérifiez bien qu’aucune des pages que vous souhaitez indexer n’apparaît ici par erreur.

Audit SEO #2 – Redirections

Versions www et non-www

Pour éviter que les moteurs de recherche indexent les deux versions de votre site, il est important de choisir la version principale.

Vous l’aurez normalement fait lors de l’installation de WordPress, mais il faut également le faire dans la Search Console de Google.

Google Search Console

Versions http et https

De la même manière, passer d’https à https peut causer du contenu dupliqué si les deux versions de votre site sont indexées.

C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé lorsque j’ai passé le blog en https – j’avais oublié de forcer le https au niveau du serveur et c’est grâce à Website Auditor que j’ai pu le voir et donc faire le changement.

Pour rappel, le https est un facteur de classement dans l’algorithme de Google. L’analyse de Backlinko l’année dernière avait d’ailleurs déterminé que les sites en https se classaient mieux dans les résultats de recherche :

Backlinko HTTPS

Redirections 302

Les redirections 302 sont temporaires et, si elles sont effectuées par erreur, peuvent créer des problèmes de contenu dupliqué.

D’autant plus, elles ne transmettent pas de link juice contrairement aux redirections 301.

Redirections 301

A l’inverse, les redirections 301 sont permanentes et ne posent pas de problèmes de contenu dupliqué.

Si vous changez l’URL de certaines pages existantes, il est important d’utiliser une 301 pour la lier à la nouvelle URL.

Longues chaînes de redirection

Au fil du temps, et si vous effectuez plusieurs redirections 301 d’une page à l’autre, votre fichier .htaccess peut être mal configuré.

Le résultat est que certaines pages peuvent avoir plusieurs redirections qui peuvent empêcher une bonne indexation, et entraîner des lenteurs de chargement vu qu’il faut passer par chaque redirection avant d’atteindre la page finale.

Chaque redirection fait également perdre 10% d’autorité ! Il faut donc éviter au maximum ces chaînes de redirection, et Website Auditor liste directement les pages potentiellement impactées.

Meta refresh

Le meta refresh permet d’effectuer une redirection directement depuis la page plutôt que le serveur, après un laps de temps prédéfini.

Son utilisation est déconseillée par le W3C, et Website Auditor indique même que cela peut être considéré comme une violation des consignes Google relatives à la qualité, qui recommande d’utiliser une 301 à la place.

rel=canonical

Cette balise sert à indiquer aux moteurs de recherche que certaines URL similaires sont en fait les mêmes pages, par exemple si vous avez du contenu accessible depuis plusieurs URL.

L’avantage SEO est que les moteurs de recherches peuvent compter tous les liens vers les différentes versions de votre page comme des liens vers la version vers laquelle la balise rel=canonical pointe, comme le souligne Yoast.

Utiliser cette balise est au final similaire à une redirection 301, mais sans la redirection.

Website Auditor donne l’exemple d’un même produit qui apparaîtrait dans deux catégories aux URL différentes et devant toutes les deux exister. Grâce à rel=canonical, vous pouvez définir celle qui doit être considérée comme prioritaire par Google.

Pour l’utiliser, vous devez inclure la balise dans la section <head> de la page non-canonique, avec un lien vers la page canonique :

<link rel="canonical" href="http://votresite.com/votrepage/">

Si vous utilisez le plugin Yoast SEO pour WordPress (et vous devriez !), vous pouvez configurer l’URL canonique directement depuis vos articles, pages et catégories :

Yoast URL canonique

Website Auditor vous dit également s’ils existent plusieurs URL canoniques associées à une même page.

Audit SEO #3 – Codage et facteurs techniques

Pages https avec du contenu mixte

Là encore, lors du passage de l’http à l’https, il est possible que certaines parties de votre page continuent d’utiliser du http.

C’était le cas pour certaines images sur mon blog, qu’il m’a fallu arranger pour ne pas avoir de contenu mixte, ce que les navigateurs Internet indiquent comme une page « partiellement sécurisée ».

Cela n’a pas un impact SEO direct, mais peut inquiéter vos utilisateurs, selon leur interaction avec votre site.

Compatibilité mobile

Il est important de vérifier que votre site est bien compatible mobile. Comme nous en avons déjà parlé, les recherches mobiles avoisinent les 50% du nombre total de recherches, et ça devrait continuer d’augmenter.

L’algorithme de compatibilité mobile de Google a un impact significatif sur votre classement dans les résultats de recherche pour mobile.

Website Auditor teste votre site automatiquement, mais vous pouvez également faire le test directement chez Google.

Si vous utilisez WordPress, MyThemeShop vend des thèmes premium totalement compatibles avec les mobiles.

Google compatibilité mobile

Frames

Les frames permettent d’afficher plusieurs documents HTML dans une même fenêtre, ce qui a pour effet d’effacer les textes et hyperliens aux yeux des robots.

Elles peuvent empêcher Google d’indexer votre site correctement, et ne devraient pas être utilisées dans la très grande majorité des cas.

Website Auditor vous indiquera directement si votre site en utilise, et comment y remédier.

Erreurs W3C

Les pages ayant des avertissements et erreurs W3C sont directement affichées dans Website Auditor (mais vous pouvez aussi tester votre site ici pour l’HTML et ici pour le CSS, si vous ne souhaitez pas passer par le logiciel)

W3C Validator

Ces erreurs ne sont pas directement liées à votre référencement mais peuvent indiquer certains problèmes dans votre code auxquels il faut essayer de remédier.

Cela dit, tant que votre site est bien rendu dans les différents navigateurs, cela ne devrait pas avoir d’impact sur votre classement Google.

Cependant, certaines de ces erreurs pourraient avoir un impact sur la vitesse de chargement de votre site, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur votre référencement.

Il est donc important de vérifier le type d’erreurs rapportés par W3C, et d’au moins résoudre les plus problématiques.

Tailles des pages

Plus vos pages pèsent lourd, plus elles mettent de temps à charger.

La vitesse de votre site impacte bien évidemment l’expérience utilisateur, mais également votre classement Google !

L’algorithme de Google prend en effet en compte le temps de chargement de vos pages, et votre classement sera moins bon si votre site met trop de temps à charger.

Website Auditor préconise de ne pas avoir de page de plus de 3 Mo.

Website Auditor tailles des pages

Comme je l’avais expliqué dans un précédent article, je vous conseille d’utiliser des plugins pour améliorer la rapidité de votre blog WordPress, plus particulièrement WP Super Cache pour générer des pages statiques, et WP Smush pour optimiser vos images.

Vous trouverez plus d’informations et la marche à suivre ici.

J’ajouterais un autre plugin dont je n’avais pas parlé dans cet article : Fast Velocity Minify. Cela permettra de réduire les requêtes en minifiant vos fichiers CSS et JS et en les groupant dans un minimum de fichiers possible.

Si vous souhaitez évaluer la vitesse de votre site, je vous conseille les deux outils suivants :

  1. PageSpeed Insights
  2. GTMetrix

Ils vous donneront chacun une note ainsi que des recommandations pour l’améliorer.

Audit SEO #4 – URL

URL dynamiques

Les URL contenant des caractères dynamiques comme « ? » sont déconseillées, car elles ne sont pas descriptives et n’incluent donc pas vos mots clés.

Google préconise d’ailleurs de coder proprement les URL, de façon logique et facile à comprendre, et de ne pas utiliser de caractères dynamiques.

Pour les blogs WordPress, j’ai détaillé ici la marche à suivre pour paramétrer vos permaliens.

URL trop longues

Il est recommandé que vos URL ne dépassent pas 115 caractères. Elles sont ainsi plus faciles à lire pour vos utilisateurs et les moteurs de recherche.

Website Auditor vous indiquera si certaines de vos URL ne respectent pas cette recommandation.

Audit SEO #5 – Liens

Liens brisés

Vérifiez que tous vos liens sortants fonctionnent. C’est un indicateur de qualité pour vos lecteurs et les moteurs de recherche – en effet, un site ayant plusieurs liens qui ne fonctionnent pas semblent ne pas avoir été mis à jour depuis un moment, ce qui peut avoir un impact négatif sur son référencement.

Si vous souhaitez vérifier vos liens directement depuis votre navigateur, je vous conseille d’utiliser l’extension Broken Link Checker pour Chrome.

Nombre de liens

Avoir un nombre trop important de liens (internes et externes) pourrait avoir impact négatif sur l’expérience utilisateur.

Cependant, Google a confirmé que le nombre de liens en tant que tel n’est pas problématique, le moteur de recherche se basant plus sur la qualité de ces liens.

Un site spammy sera bien sûr déclassé.

Website Auditor Liens

Liens en dofollow

Lorsque vous faîtes un lien en dofollow, vous passez du link juice au site vers lequel le lien pointe.

En fait, vous dîtes à Google que c’est un site qui a une qualité suffisante pour que vous fassiez un lien vers lui, que vous souhaitez que les robots puissent suivre.

Il est donc très important de vérifier tous ses liens externes en dofollow, pour être sûrs qu’ils pointent tous vers des sites pertinents.

Si vous avez des liens vers des sites douteux, supprimez-les, ou attribuez-leur au moins un nofollow:

<a href="site.com" rel="nofollow">

Audit SEO #6 – Images

Images inaccessibles

De la même manière que les liens brisés que nous avons vus précédemment, cette catégorie de Website Auditor vous indique si certaines de vos images sont inaccessibles.

Selon l’outil, une image est considérée comme inaccessible « lorsqu’elle renvoie un code 4xx ou 5xx, que son URL ne figure pas dans la balise <img>, que son URL pointe vers un contenu autre qu’une image ou qu’une erreur DNS est détectée. »

Bien que ceci n’ait pas un impact direct sur votre SEO, les images inaccessibles influeront négativement l’expérience utilisateur.

Attribut Alt vide

Cette catégorie de Website Auditor vous indique si certaines de vos images n’ont pas d’attribut Alt.

Les attributs Alt des images permettent aux moteurs de recherche de comprendre leur contenu, et sont également utilisés par les lecteurs d’écran qui sont destinés aux personnes malvoyantes.

Il est donc judicieux d’utiliser des mots clés pour cet attribut, non seulement pour votre SEO mais aussi car si vous n’en utilisez pas, les lecteurs d’écran ne sauront pas décrire l’image.

Audit SEO #7 – Titres et méta descriptions

Balises de titre vides

Vérifiez que toutes les pages de votre site incluent une balise <title>.

Si elles n’en ont pas, Google décidera pour vous du titre à afficher dans les résultats de recherche.

Afin de donner envie aux utilisateurs de cliquer sur votre site, il est très important de définir un bon titre ainsi qu’une bonne meta description.

Vous pouvez le faire très simplement grâce à Yoast SEO.

Pour plus d’informations sur les titres et les meta descriptions, je vous renvoie à mon précédent article sur le paramétrage d’un blog WordPress.

Titres dupliqués

Cette catégorie vous indique si certaines de vos pages ont le même titre.

Il est recommandé que vos titres soient uniques, le titre étant souvent considéré comme l’élément on-page le plus important.

Les titres dupliqués pourraient avoir un impact direct sur votre référencement, comme le souligne Website Auditor :

Les pages qui contiennent des titres dupliqués ont peu de chance d’avoir un bon positionnement. Plus encore, si votre site comporte des pages avec des titres dupliqués, il pourrait être difficile aussi pour d’autres pages d’avoir un bon positionnement.

Longueur des titres

Les titres ne doivent pas dépasser 70 caractères, car les titres plus longs ne seront pas affichés en entier dans les résultats de recherche, ce qui aura un impact direct sur le taux de clic.

Pour votre blog WordPress, Yoast SEO se charge de vous indiquer si votre titre est trop long au moment de l’écriture de votre article.

Meta description vide

De la même manière que pour les titres, Website Auditor vous indique si vos balises de meta description sont vides.

C’est ce que voient les utilisateurs Google dans les résultats de recherche, il faut donc leur donner envie de cliquer avec une description incluant vos mots clés.

Si vous laissez ces balises vide, Google se chargera de définir la description qui apparaîtra.

Ce sera généralement la première phrase de votre article, qui peut potentiellement ne pas être adaptée.

Yoast SEO Meta Description

Meta description dupliquée

Comme pour les titres, il est important de vérifier qu’aucune de vos meta descriptions ne sont les mêmes.

Meta description trop longue

Vos meta descriptions ne doivent pas dépasser 160 caractères, sinon elles seront tronquées dans les résultats de recherche.

Là encore, il est important de définir des descriptions qui donnent envie à l’utilisateur de cliquer, ce qui est rarement le cas des descriptions tronquées.

Conclusion

Faire un audit SEO de vos sites vous permettra de déceler des erreurs que vous n’auriez pas forcément vues autrement.

Comme je vous l’ai dit en début d’article, faire un audit SEO de tous ces critères est tout à fait possible manuellement, mais vous y passeriez beaucoup (trop) de temps.

Website Auditor est donc parfaitement adapté à ça, et la version de base est gratuite (comme tous les logiciels de SEO PowerSuite). Vous pouvez le télécharger grâce au lien ci-dessous :

Nous avons vu dans cet article comment faire un audit SEO interne de son site, mais il y a bien sûr des facteurs externes qu’il faudra également penser à vérifier, notamment vos backlinks.

Y a-t-il d’autres facteurs importants que vous vérifiez durant votre audit SEO on-page ? Faites-nous en part dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Audit SEO : 31 critères pour un meilleur référencement
Audit SEO : 31 critères pour un meilleur référencement
Ciblez les bons mots clés avec SEMrush
Ciblez les bons mots clés avec SEMrush [Tutoriel]
Comment créer un blog WordPress
Comment créer un blog WordPress [Tutoriel]